Pour bien aimer la France

Parce que comme mes concitoyens j’aime mon pays. Et que, pour bien aimer la France il faut être de quelque part : curieux, sûr et fier de l’être, volontaire et engagé à l’être ! Dans « Aquitaine-ma-Région » nous essaierons, avec un œil d’ici, de nous informer, de comprendre et de débattre de tout, et d’abord de la vie de notre coin, commune, canton, circonscription mais aussi de nos vies associatives, agro viticoles, artisanales, commerciales, tout ce qui construit, anime et renouvelle notre pays chaque jour. Aucun sujet de notre vie réelle et locale ne sera tabou !

Georges Giacomotto
Bourg sur Gironde

Je veux avec tous les lecteurs intéressés parvenir à une lecture critique, humaine mais réaliste et indépendante des événements nationaux ou régionaux en rapport avec notre existence. L’étrange période électorale que nous vivons depuis huit mois déjà, nous démontre à l’excès qu’il n’existe plus de presse, télévision ou radio indépendante. Les médias sont devenus la propriété du parti dominant via des financiers privés, magnats des affaires, qui sont eux-mêmes contrôlés par des banques et des organismes internationaux opaques. Nous étudierons et débattrons en détail de ce financement des "médias" afin d’ouvrir l’esprit critique des aquitains sur ce détournement mortel de la démocratie. Au travers des onglets et des rubriques, nous informerons et débattrons librement des activités politiques, donc économiques, sociales, artistiques et culturelles de notre région. Nous pourrons mieux prévoir ainsi l’impact des décisions nationales sur notre vie locale. Nous tenterons de comprendre sans préjugés, sans opinions préconçues comment fonctionnent nos institutions régionales, Conseil Régional et Général, communautés diverses afin d’en connaître le coût réel de fonctionnement et tenter d’estimer leur utilité et leurs services rendus en justification de ces dépenses nouvelles depuis trente ans.

 

Pourquoi autant de nouveaux mètres carrés de bureaux, d’Hôtels, d’élus politiques et conseillers, de fonctionnaires territoriaux, de voitures de fonction, de dépenses de prestige voir de financements de clubs sportifs professionnels, bateaux etc...alors que chacun constate que nos villages se meurent d’ennui, de chômage, d’extinction de nos artisans, de ruine de nos commerces et de vide culturel. Pour bien nous informer et débattre, interpeller nos acteurs politiques, je compte sur l’apport de tous ! Ceux quoi mènent une action dans une association, un club de retraités, de sport, de chasse, d’écologie, ceux qui animent un syndicat professionnel, agricole, artisanal et ceux qui gèrent une commune ou une entreprise. Tous pourront s’exprimer, communiquer à travers la revue et nous irons à leur rencontre, faire leur portrait et retracer leurs engagements. A tous cette revue locale veut offrir un vecteur d’expression et de critique positive, indépendante, dans le respect des opinions et des personnes.

 

Habitant à Bourg sur Gironde, je vous parlerai de la Gabaye. Ce beau pays né de l’histoire des peuples et des cultures au long de l’Isle, de la Dordogne et de la Gironde; de Saint Seurin sur l’Isle et Coutras jusqu’à Saint-Ciers et Pleine Selve, ce territoire de 128 000 habitants avec sa longue histoire et sa propre langue est devenue la 11ème circonscription de la Gironde.

 

Cette revue locale sera sincère et transparente. Pour commencer par son créateur, je suis un Gaulliste de toujours, réaliste politique mais amoureux de mon pays, libre, républicain et faisant passer l’intérêt général avant toute position partisane. Charles de Gaulle nous a donné l’exemple d’un français, respectueux de la République mais d’abord du consensus national. Chef intraitable lorsqu’il s’agit de l’intégrité et de l’indépendance nationale, mais ouvert à toutes les pensées ou opinions dès lorsqu’elles sous-tendent un projet positif dans l’intérêt du pays et renforcent le consensus national. Sans consensus aucun peuple n’avance matériellement ou moralement ; aucune culture populaire ne peut s’épanouir !

 

Dans cette campagne je porte les couleurs du seul vrai gaulliste, libre, totalement dévoué à son pays, maire réélu trois fois déjà par ses administrés avec plus de 76 % des voix ; réaliste et entreprenant : Nicolas Dupont-Aignan ! Fondateur du parti autofinancé : Debout La France . Il ne sera peut-être pas Président de la République ce dimanche 23 avril mais l’important pour un homme politique n’est-ce pas le courage de dire la vérité aux Français sur leur avenir, la sincérité des convictions au risque de heurter souvent ?.. Électeurs comme élus, de Droite ou de Gauche tous peuvent se retrouver dans son analyse des événements et son appel au redressement. Notamment dans sa volonté de retour à une Europe des Etats et au contrôle de notre Euro-franc. Lui seul peut avec nos votes remettre demain la Droite en ordre de marche, nous éviter une aventure totalitaire, et redresser notre pays. Cette position transparente que je maintiendrai jusqu’aux législatives de juin auxquelles je serai candidat, demeurera l’esprit de cette revue. Toutes les opinions politiques, les observations critiques, les demandes aux députés, les attentes envers nos institutions régionales, toutes vos idées auront ici leur libre place !

 

Cette Revue veut aider tous les acteurs locaux à mieux communiquer, et les pousser ainsi à s’engager plus dans la gestion de leur commune, gestion aujourd’hui trop mal aimée pour assurer l’avenir de nos campagnes et de nos bourgs !. C’est donc bien l’activité de chacun de nous, dans son exploitation agricole ou industrielle, son syndicat professionnel, son association, son école, son établissement social, sa commune, ses passions, son art enfin qui pourra s’exprimer afin que notre Revue se développe rapidement et nous unisse dans l’amour de notre coin de France.

 

A bientôt

Georges Giacomotto.